Julie PIERROT-BLONDEAU

Avocat Associée
__________

 

FORMATION & EXPÉRIENCE

2002 : Maîtrise en droit privé, mention carrières judiciaires (Paris II – Assas)

2003 : DEA de Sociologie du Droit (Paris II – Assas)

2004 : DESS de Droit de la responsabilité civile (Paris XII)

2005 : Obtention du CAPA

2006 : Prestation de serment

2006 à 2008 : Avocat Collaborateur chez VAISSE BREMOND RAMBERT, cabinet d’affaires avec un accent sur le droit de la famille ;

2008 à 2015 : Avocat collaborateur chez BWG Associés

Depuis 2015 : Avocat Associée chez BWG ASSOCIES

 

RESPONSABILITÉS

Intervenante à l’EFB (Ecole de formation du barreau de Paris)

Intervenante dans différentes formations pour les avocats ou professionnels en Droit de la famille : ERAGE, CAMPUS, les Entretiens du Droit de la famille (Gazette du Palais), Commission Famille du Barreau de Paris etc…

Auteur pour la Gazette du Palais spécialisée Droit de la famille

Rédacteur des « points de procédure et illustrations » du Dalloz Action Droit de la Famille

Formée au Droit collaboratif

DERNIÈRES ACTUALITÉS

ÉVÉNEMENTS

  • "L'OBLIGATION NATURELLE"

    Julie Pierrot-Blondeau interviendra avec Guillaume Barbe, Avocat au barreau de Paris  sur  "l'Obligation naturelle, un outil alternatif à l'absence d'obligation civile alimentaire",  le 7 mars 2017 dans le cadre de la Commission famille du barreau de Paris 

    lire la suite
  • SCI ET FISCALITE

    Julie Pierrot-Blondeau  animera un atelier sur  "SCI et Fiscalité" avec Maitre Stéphanie PAILLARD, Avocat au barreau de Paris, le 27 Janvier 2017 lors des États généraux du droit de la famille - 

    lire la suite

PUBLICATIONS

  • PARENTS DIVORCES OU SEPARES : COMMENT REPARTIR LE TEMPS DES VACANCES ?

    Julie Pierrot-Blondeau vient de rédiger un article  "Parents divorcés ou séparés : comment répartir le temps des vacances" paru dans le numéro 116-117 de « Réalités familiales », la revue de l’UNAF, le 13/01/2017.

    Même si les décisions de justice s’efforcent toujours de définir un cadre pour les congés avec les enfants, il demeure souvent compliqué de se déterminer en fonction de l’agenda scolaire. Les difficultés rencontrées concernent : les dates de début et de fin, parfois en cours de semaine et différentes selon les écoles ; les vacances d’été que l’on recommande de partager par quinzaines et les cas particuliers (locations, séjours linguistiques…). Les meilleures solutions sont celles prises en amont à l’issue d’un dialogue constructif, dans l’intérêt des enfants. Le rôle de l’avocat sera sinon de favoriser les recours aux modes alternatifs de règlement des litiges.


    lire la suite